lundi 18 mai 2009

MYCOSES


Qu'est ce qu'une mycose cutanée ?

Sur les pieds, dans les plis cutanés ou les muqueuses...Les mycoses se manifestent par des rougeurs, une desquamation, des démangeaisons et une sensation d'inconfort. Ce sont des affections provoquées par des champignons ou des levures parasites ou saprophytes.

I. Mesures de prévention et d’hygiène indispensables
Respect de la durée du traitement
Bien se laver les mains après les soins
Se sécher soigneusement toutes les zones du corps, et particulièrement les plis après la toilette
Utiliser un linge de toilette et un linge de plage personnels
Eviter les vêtements synthétiques
Privilégier les sous-vêtements t chaussettes de coton ; les changer tous les jours
Eviter de porter les mêmes chaussures tous les jours
Eviter les contacts avec les sols humides (sauna, piscine)
Régulariser la transpiration
Pratiquer une toilette intime avec des produits doux
Proscrire les douches vaginales
Dans les candidoses, employer un savon à PH neutre ou alcalin.
Vérifier régulièrement l’état du pelage des animaux domestiques.
Se laver les mains après contact avec un animal

II. Les principales mycoses sont :
- les candidoses, dues à des champignons du genre Candida, qui affectent la peau et les muqueuses, notamment les parties génitales ;
- les dermatophytoses qui peuvent affecter la peau, les ongles et les cheveux.

III. Les causes de mycoses cutanées
Les mycoses cutanées se développent plus facilement avec la chaleur et l’humidité ;
la transpiration fragilise la barrière protectrice de la peau.
La fréquentation des piscines, plages ou salles de sports est également propice à leur multiplication.

IV. De quelle mycose s'agit-il ?

A. Teigne :
Infection des cheveux ou des poils de la barbe (sycosis) provoquée par des champignons du genre Dermatophytes.

B. Perlèche :

C’est l’atteinte des deux commissures labiales qui sont le siège d’une fissure douloureuse, suintante, recouverte d’un enduit blanchâtre. Chez les jeunes enfants, elle est souvent lièe à l’utilisation intensive de la tétine, notamment en période de poussée dentaire. Chez l’adulte un défaut d’hydratation de la peau en est souvent la cause.
Antifongique émulsion deux fois par jour pendant deux semaines, antiseptidue gras type tégarome, crème de jour hydratante ou soin après rasage hydratant, nettoyer régulièrement la tétine.
Irritation des commissures des lèvres, avec un aspect blanchâtre vers le versant muqueux. Elle entraîne une démangeaison et une douleur qui sont d'intensité variable.

C. Mycoses des plis :
Les plis inguino-cruraux, le pli inter fessier, les plis axillaires et les plis sous les seins peuvent être atteints. Les agents en cause sont des dermatophytes : Trichophyton rubrum, Trichophyton interdigitale et Epidermophyton floccosum.
L’atteinte inguino-crurale (eczéma de Hébra) est la plus fréquente. Elle se manifeste par une plaque prurigineuse qui se développe à partir de la face interne des cuisses, puis s’étale progressivement dans les plis de l’aine. Si elle n’est pas traitée, elle s’étend aux parties génitales, aux fesses, …
Conseils :
Si l’infection n’est pas étendue, conseiller un antifongique en crème ou en poudre en cas de macération, en insistant entre les plis. L’application doit se faire matin et soir pendant deux à trois semaines.
Du fait de la macération et de la transpiration, les plis de la peau sont le siège privilégié des infections mycosiques ; on parle alors d'intertrigo. Les plus fréquentes concernent : aine, aisselles, pieds, sous les seins... Les symptômes sont des plaques rougeâtres, parfois suintantes, à l'origine de démangeaisons et parfois bordées d'une collerette blanchâtre.

D. Pityriasis versicolor :
Le Pityriasis versicolor est une mycose fréquente qui prédomine chez les sujets jeunes. Elle est due à Malassezia furfur, forme filamenteuse de pityrosporum orbiculare, levure kératophile lipophile.
Il se manifeste par de petites taches arrondies de couleur jaune chamois, finement squameuses, pouvant confluer et fusionner pour donner de grandes nappes. Les lésions se localisent sur les régions séborrhéiques : haut du thorax, dos épaules, bras et peuvent s’étendre au cou et aux cuisses … le prurit est rare et peu intense. Certaines formes sont achromiantes.
Cette achromie est surtout visible après exposition au soleil et persiste longtemps après la guérison.
Quel conseil ?
Lorsque la mycose est peu étendue, conseiller d’appliquer un antifongique. Lorsque la surface à traiter est importante, difficile d’accès (comme le dos) ou en cas de récidive, conseiller une consultation médicale.
Taches pigmentées ou dépigmentées du tronc provoquées par la prolifération excessive d'un champignon qui appartient au groupe des levures du genre Malassezia (autrefois appelés pityrosporon).

E. Herpès circiné :
Ou dermatophytie de la peau glabre peut être transmis par contact humain (Trichophyton rubrum) ou animal (Microsporum canis chez le chat). L’aspect est celui de lésions arrondies, circinées, annulaires, recouvertes de squames, avec une bordure d’extension ayant tendance à la vésiculation alors que le centre tend à guérir. Les lésions sont plus ou moins prurigineuses.
Quel conseil ?
Appliquer un antifongique en crème pendant deux semaines sur la zone à traiter après une toilette minutieuse ; si les lésions sont nombreuses ou contractées au cours d’un voyage en zone tropicale, consulter.
Plaques rouges en anneau siégeant généralement sur les bras ou le visage et qui s'étendent progressivement.

F. Mycose génitale :
La vulvo-vaginite candidosique se manifeste par un prurit, des brûlures et des leucorrhées. Elle est fréquente chez la femme enceinte. La muqueuse est rouge, macérée, recouverte de dépôts blanchâtres, et les lésions peuvent déborder vers les plis inguinaux et le pli fessier.
Chez l’homme, les lésions présentent le même aspect vésiculeux ou pustuleux, recouvert d’un enduit blanchâtre ; elles peuvent également s’étendre.
Quel conseil ?
Selon le type de mycose et la zone à traiter, conseiller un antimycosique sous forme d’émulsion, de crème ou de poudre, deux fois par jour après toilette, e, faisant bien pénétrer le produit pendant deux à trois semaines
En fonction de l’étendue des lésions et de la sévérité des symptômes, conseiller une consultation médicale.
Fréquente et généralement bénigne, cette infection apparaît soit par une contamination externe (rapports sexuels, piscine...) soit par un dérèglement interne nuisant à l'équilibre entre bactéries, champignons et autres micro-organismes de notre corps. Démangeaisons, brûlures, pertes blanchâtres ? Ces symptômes sont gênants mais n'engendrent pas de complications graves.

G. Candidose du siège du nourrisson
Elle est favorisée par la fragilité de la peau, la macération et les couches humides. Les fesses sont rouges, mais avec une petite collerette blanchâtre à la périphérie des zones irritées. Les lésions sont prurigineuses et elles peuvent s’étendre rapidement.
Quel conseil ?
Antifongique en émulsion fluide pendant huit jours

H. Pied d'athlète :
Le pied d’athlète ou intertrigo des orteils est dû à des dermatophytes (Trichophyton rubrum, Trichophyton interdigitale). Il se caractérise par l’apparition de lésions infectant initialement les troisième te quatrième plis interdigitaux. Le pli prend un aspect macéré blanchâtre avec une fissure centrale. L’extension se fait souvent vers la voûte plantaire ou le dos du pied, prenant un aspect desquamatif. Des démangeaisons et des brûlures se font rapidement ressentir.
Inflammation de la peau, accompagnée de coupures au niveau des plis, en particulier entre les orteils, ainsi que de lésions squameuses sur la plante des pieds avec démangeaisons et inconfort.
Conseils :
Si l’infection n’est pas très grave, le traitement est simple antifongique en poudre si macération en insistant entre les orteils afin de traiter la peau en profondeur
L’application doit se faire matin et soir après la toilette des pieds et un séchage minutieux ? bien faire pénétrer le produit et poursuivre le traitement trois semaines, même après disparition des symptômes.
Afin de traiter l’environnement du pied et d’éviter les récidives, il est essentiel de saupoudrer l’antifongique dans les chaussures et les chaussettes tous les matins


Pour savoir comment traiter votre mycose, demandez conseil à votre pharmacien.
Attention, les informations mentionnées dans cette rubrique sont données à titre indicatif et ne remplacent pas la consultation d'un professionnel de santé. N'hésitez pas à demander l'avis de votre pharmacien.

Diriger vers le médecin en cas de :
Mycose surinfectée
Lésion étendue, suintante
Doute sur l’affection
Complication, intolérance au traitement
Récidives multiples
Femmes enceintes et pathologies associées

1 commentaire:

denial a dit…

Some wonderful insights here. Great job and perhaps when I have more time, I will come back and read some more of your post.Thanks for sharing this information.

Mycoses Genitales